Danemark, pays plat _______

Jeudi 22 juillet

Le Danemark nous accueille à la suite de notre passage au Nord de l’Allemagne. 1ère frontière marquée de notre voyage : ralentissement, passage à 1 voie, cabine de douanier… Mais on ne s’arrête pas ! Un simple coucou à ce charmant douanier suffira à nous laisser entrer dans ce pays merveilleux !

Après avoir étudié finement notre destination, nous faisons le choix de l’ile de Romo (avec des o barrés, que je ne trouve pas sur mon clavier français ;). C’est une réserve naturelle (National Park Vadehavet) sur la mer du Nord. Nous avons été charmé par le fait d’accéder à la plage de sable fin de cette île avec Ptit Gris !

Ce que nous n’avions pas anticipé, c’est que nous n’étions pas les seuls à souhaiter découvrir cette zone merveilleuse du Danemark ! La plage est bondée. Certains s’éclatent à faire des drifts dans le sable, certains s’approchent de la mer jusqu’à mouiller leurs roues, d’autres sans expérience s’aventurent dans des zones de sable « tendre » : ils n’en ressortent qu’avec l’aide des locaux qui viennent tracter les bados ensablés. On y voit toutes sortes de véhicules, c’est assez surprenant : camping-car bus (10m de long), caravane, quad, scooter, et même une Fiat Panda !!

Cette plage est un spot idéal pour les les amateurs de cerf-volant et de char à voile. Quelques baigneurs profitent quant à eux de la douceur de l’eau.

Après cette virée dans le sable, on se lance à la recherche d’un endroit où dormir. Les quelques blogs et les quelques commentaires sur les applications que nous utilisons (Park4night notamment) ne nous rassurent pas : le « camping » est interdit partout au Danemark. On peut surfer sur l’ambiguïté du fourgon : nous ne campons pas, nous sommes parkés. A condition de ne rien laisser en dehors du fourgon, de ne pas utiliser de cales, …

Mais dans cette zone très touristique du Danemark, il semble que la Police soit très à cheval sur la loi. Après une brève recherche dans les campagnes, nous nous rabattons sur un camping familial de l’île. Une zone est réservée aux camping-car à l’extérieur (à moindre prix), nous en profiterons cette nuit, et repartirons demain avec un camion chargé en fluide et 4 passagers déchargés en crasse !

Vendredi 23 juillet

Nous nous levons avec l’idée de répondre à une demande de Rose : Aller faire un pique-nique en vélo. Nous ajoutons un peu de fun à cette demande : nous irons faire du vélo sur la belle plage de Romo (j’ai toujours pas trouvé les o barrés !). On s’est étonné la veille de ne pas avoir vu + de vélo sur la plage. On comprend ce jour pourquoi les pneus des 4×4 du Paris Dakar sont larges ! Il y a une corrélation entre la largeur du pneu et sa facilité à s’enfoncer dans le sable ! Et oui Jamy !

+ de peur que de mal, nous réalisons une bonne partie de notre parcours à vélo, à l’aller en tout cas… Parce qu’au retour, forcément j’ai crevé ! On reparlera de cette saga pneumatique poisseuse dans un prochain article (dans lequel vous serez mis à contribution !)

Attention VIKINGS !

L’après midi est consacré à rouler vers l’est du Danemark. Notre destination est Roskilde.

Petit arrêt, grosse addition !

Le plein le plus cher de notre vie !!

Rassurez-vous, ce sont des couronnes danoises. Pour se rassurer, on divise par 7,30. On peut aussi diviser par 10, c’est plus facile et ça parait moins cher 😉

En soirée, on s’arrête une nouvelle fois dans les campagnes Danoises pour chercher le spot du soir. On dit en Italie que toutes les routes mènent à Rome (on vérifiera au Printemps). Au Danemark, apparemment, tous les chemins mènent à une propriété privée !! Impossible de dénicher un coin sauvage. Les Danois que nous rencontrons sur place nous confirment, qu' »il n’existe aucun coin où passer la nuit dans les campagnes alentours », et nous précisent même que le camping sauvage est interdit ! Charmants 😉

Après avoir tourné pendant une heure, nous nous rabattons sur un camping à Kong (toujours avec un o rayé). C’est pas un échec, juste une dépense que l’on essaie d’éviter !!!

Les enfants sont heureux, il y a une aire de jeux. Mais une guerre des bacs à sable se met en place ! Les enfants reviennent au fourgon pour dessiner et écrire des méchancetés à leurs ennemis !

Samedi 24 juillet

On enterre la hache de guerre en tirant la langue à nos « ennemis » au moment de notre départ ! Direction Roskilde pour visiter le musée des bâteaux Vikings. Supers moments, on fabrique son drakkar, on observe un charpentier en fabriquer un vrai. Il utilise du chêne vert pour qu’il ne soit pas cassant au moment de la taille à l’herminette (outil traditionnel de charpente). Les bois utilisés sont sélectionnés en forêt en fonction de leur forme et de leur utilité sur le navire… Je vous laisse approfondir le sujet de votre côté : https://www.youtube.com/watch?v=tQLUVuw5X34

On observe un forgeron qui fabrique les pièces nécessaires au Drakkar. Il est très souriant, mais on ne comprend absolument rien à ce qu’il nous raconte… Du coup, on sourit aussi !

On teste des jeux Vikings : tir à la corde, lasso, épée-bouclier, bras de fer…

On conclut ce bel après-midi Vikings par une animation totalement hors sujet !!! Un concert organisé près du musée…

Après cela, on retrouve Ptit Gris qui nous emmène vers Copenhague, où nous avons réservé 2 nuits au camping pour découvrir le cœur de la ville à partir de demain…

2 commentaires sur « Danemark, pays plat _______ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :