Le tour d’Europe des chambres à air

C’est pas avec peu d’émotion que je publie ce post préparé hier. Émotion particulière car pour la 1ère fois aujourd’hui, nous avons fini un tour de vélo sans crevaison !

J’avais annoncé une publication sur les multiples crevaisons depuis notre départ, je ne me dégonfle pas, la voilà !

En fait, je jouais la montre en me disant que je ne serais sûrement pas le seul à crever… Malheureusement, après 2 semaines et quelques kilomètres à vélo, je dois me résigner.

C’est pas faute d’avoir appris à réparer une roue complète pour les championnats de France Cyclotouristes (ceux qui n’ont que très peu d’espoir d’être pro un jour) Thomas B., tu nous auras reconnu : les cyclotouristes de Saint Hilaire de Brethmas ! Je m’applique, démonte sans perdre une minute, vérifie qu’une épine n’est pas restée dans le pneu, gonfle la nouvelle chambre à air légèrement avant de la placer délicatement dans la jante, replace le pneu dans la jante en partant de la valve vers l’opposé en rejoignant les 2 côtés, regonfle à l’huile de coude et avec amour ! Tout bien quoi ! Et pourtant, pfiouuuuuuuu ! la fuite…

Plus sérieusement, je m’adresse à tous les amateurs de vélo de la famille, aux familles les + folles qui partent à vélo faire 3000km pour leurs vacances, à ceux qui les rejoignent pile au moment où le vin devient intéressant, à ceux qui portent un tee-shirt « J’AIME LE VELO » plus souvent qu’ils ne font du vélo, et à tous les autres : voici la description précise du problème :

La chambre à air perce à la base de la valve. C’est le collage du caoutchouc liant la valve à la chambre à air qui se décolle. En général, je peux rouler quelques kilomètres avec une chambre à air neuve, mais rapidement, le même soucis apparait. Même sur le sable où la pression sur le pneu est réduite, j’ai réussi à percer… Et le problème a été le même les 4 fois !!

J’en suis désormais à la 4ème chambre à air. D’ailleurs, cher Français réjouissez-vous, c’est en France qu’il est intéressant de crever ! 3,50€ à Berck contre 8,90€ à Copenhague.

La solution en test :

Désespéré, je fais le choix d’ajouter un morceau de la précédente chambre à air à l’emplacement du trou de valve. Çà a l’air de tenir pour l’instant. En tout cas, je n’ai pas crevé depuis que Merlin a des boutons. En fait, je n’ai pas crevé depuis que nous ne faisons plus de vélo…

Amis cyclistes, si vous avez des idées de réparation…

La réponse à la question de l’article sur l’Allemagne, lors de notre retour de balade à Bad Zwischenahn était bien la crevaison ! Le vainqueur sera tiré au sort parmi les bonnes réponses et recevra la 1ère carte postale de notre périple !

Bravo à Antoine, Florence & Camille, Mathieu (Papieu), et Carole bien sûr pour leur bonne réponse !

7 commentaires sur « Le tour d’Europe des chambres à air »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :