Le trio Balte Etape II

Hüvasti l’Estonie, sveiki la Lettonie !

Samedi 4 septembre

On a vu l’ours ! Il s’appelle Mickaël, et il est plutôt du matin… Sorti de sa tanière de bon poil, il nous rejoint pour partager nos expériences de routards. La différence entre son projet et le nôtre est égale à 3. Lui est un ours solitaire, nous sommes 4 marmottes solidaires.

Nous quittons ce terrain de jeu pour aller visiter Cēsis, petit village au cœur du Parc national de la Gauja. La 1ère impression en arrivant n’est pas glorieuse… Nous trouvons un petit parking en centre pour continuer à pieds. Doucement le charme de ce village opère. La rue piétonne est très jolie, et nous mène jusqu’à une épicerie à l’ancienne « Cēsu Maize« . L’odeur est très agréable et rappelle à Lucie celle de la Coop de Tyndo (1ère épicerie bio de Thouars, dans l’actuel conservatoire, pour les jeunes lecteurs). Les produits proposés sont très variés et tentants : de la galette de maïs soufflé, à la farine, en passant par le vin de pommes, ou encore le pain bio délicieux (fabriqué dans cette épicerie qui se transforme parfois en boulangerie). L’épicière très sympa repère vite que nous sommes français et nous explique (en anglais) son passage en France pour participer aux vendanges en Champagne et fouler le raisin de ses pieds. Cela faisait partie de « sa liste des envies » ! Après cette explication, elle nous briefe sur les incontournables de Cēsis. Et il y en a !! D’abord, le resto Pagrabiņš Kafejnīca dans lequel on déguste des plats Lettons que l’on choisit comme au self. On mélange l’entrée et le plat dans la copieuse assiette ! Les desserts sont également copieux et délicieux. Même la bière est bonne ! On avait perdu l’habitude.

Après avoir festoyer, nous nous rendîmes dans le château fort de Cēsis. Nous sommes convenablement accueilli par une servante qui nous colle un papier sur le torse !! Curieuse coutume dans cette contrée !

Notre vocabulaire médiéval n’étant pas tellement fourni, nous arrêtons ici ce paragraphe. Merci de votre indulgence.

Dans l’enceinte du château, nous découvrons les ancêtres des moyens de levage. Une tour est d’ailleurs en cours de rénovation dans les règles de l’époque. L’échafaudage est impressionnant.

Le jardin aux plantes médicinales nous permet de faire réviser les enfants. Avant d’entrer dans le château, on nous fournit des lantern candle pour y voir clair dans les escaliers en limaçon, comme nous dit Merlin.

Après cette visite, nous profitons du parc du château situé juste en dessous. Sur le chemin pour rejoindre notre camion, nous croisons ces 2 oiseaux noirs, mascottes de la ville ! Celui de gauche a bien une tête… il est juste un peu timide !

En repartant, nous voyons une station essence que nous avions repéré sur Park4night pour proposer le remplissage de bouteille de gaz.

Le sketch commence. Le pompiste ne parle pas un mot d’anglais. Les gestes suffisent pour que l’on se comprenne. Mais il semble que ce soit interdit de remplir notre bouteille domestique avec le propane prévu pour les véhicules qui roulent au GPL. Le pompiste devient très mystérieux. Il cache même son raccord et ses outils de branchement au moment ou une autre cliente arrive. Il nous fera patienter, pour servir la dame et la laisser repartir, nous laissant ainsi libre de frauder…

On a jamais été aussi prêt du but !

Il nous fait avancer pour être hors de portée de la caméra située au dessus de son bureau. Il branche le tuyau, nous regarde confiant, puis pompe… Il débranche le tuyau, le rebranche, nous regarde inquiet, puis pompe… Le visage à la 3ème tentative nous montre qu’il n’y a pas d’espoir… Nous repartons sans gaz mais avec un moment très sympa avec ce pompiste souriant et arrangeant !

Nous finirons cette journée sur un point de départ de randonnée. En bons sportifs, nous prévoyons notre départ du lendemain dès aujourd’hui !

Les galettes de maïs soufflé seront vite dévorées

La recherche d’un spot

Parfois, c’est très simple de trouver un endroit pour se poser. Parfois un peu moins. Ce soir là, nous ne sommes pas confiants… Il nous faut rouler une dizaine de kilomètres sur un chemin chaotique (dans quel état allons-nous retrouver la marche). Notre camion est fiable. Mais le chargement est fait par des débutants. Conséquence : c’est la cacophonie dans Ptit Gris ! Et une fois qu’on s’arrête et que l’on ouvre les placards, on prend la moitié de son contenu sur la tête ! Mais on s’y fait.

La surprise est bonne ce soir là. Nous nous installons et passons une nuit paisible.

Nous sommes toujours autant surpris de nous endormir sur un parking vide et de découvrir au réveil qu’il s’est rempli sans que nous nous en apercevions ! Mais on s’y fait.

Dimanche 5 septembre :

Comme prévu, nous attaquons notre journée par une randonnée, un trekking, une aventure… de 3km !! Sportifs, mais pas fous… Nous nous concentrons sur les bruits de la nature, le vent dans les arbres, les grillons, les hirondelles, l’eau de la rivière et faisons des câlins aux arbres !

Ça nous permet que les enfants se taisent 2 minutes dans la journée !

L’endroit est très bien aménagé autant du point de vue des randonnées que des bivouacs. L’accueil est même VIP pour les trekkeurs qui souhaitent passer la nuit au bord de l’eau.

Après cette belle promenade matinale, nous quittons la Lettonie pour commencer la semaine en Lituanie dans une ferme pleine de surprises !!

See you there !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :