Sur les traces de Gilmour !

13 ans après David, on s’est dit que la ville serait ravie d’accueillir à nouveau un guitariste hors pair !

Samedi 18 septembre : Paris-Dakar

Avant d’arriver à Gdansk, notre arrivée en Pologne est chaotique… Nous traversons une frontière en travaux, sous la pluie, en fin de journée… Une ambiance de dimanche soir (je sais, on est samedi, mais quand même !), une ambiance « chai pas ce que j’ai« . Pourtant, on arrive sains et saufs. On a évité la Biélorussie et le territoire de Kaliningrad qui ne sont pas les pays les plus accueillants en ce moment.

On se décide à faire une étape dans une petite ville pour passer la nuit : Giżycko.

Nous dégottons rapidement un joli petit départ de randonnée proche des habitations mais sans vis à vis. Le sol est idéalement inconfortable pour les amateurs de drifts !! Malheureusement, la pluie qui nous accueille a eu le temps d’imbiber le sol. La manœuvre de Ptit Gris l’enlise… profondément. Les accélérations ne feront qu’aggraver notre cas ! Nous voilà bien installés dans une terre trouble et grasse.

Comme le disait bien Johnny au Paris-Dakar, « tu te rends compte si on avait pas perdu une heure et quart, on serait là depuis une heure et quart ! » Eh bah, on va essayer de ne pas perdre une heure et quart. On descend et on réfléchit :

Nous avons : une pelle, et beaucoup d’énergie ! Nous voilà lancés à creuser devant Ptit Gris pour atténuer la pente et le sortir de là. Nous lui préparons une piste de lancement en enfonçant des petits morceaux de bois ramassés par les enfants. Une fois la piste prête, nous choisissons d’ajouter du « poids » à l’arrière du camion pour soulager l’avant ! Ce poids, c’est Lucie : la-voilà accrochée au porte vélo. Les enfants sont chargés du reportage photos et vidéos pendant cette manœuvre de haut vol !

1er essai concluant, Ptit Gris rejoint rapidement le chemin tassé de l’allée principale. Ouf !

Seul échec de la manœuvre : nos reporters ont été déconcentrés par le spectacle et n’ont rien filmé du tout !!!

Nous voilà reparti pour un nouveau spot. Nous ajoutons une nouvelle contrainte à nos recherches : la qualité du sol.

Dimanche 19 septembre

Nous reprenons la direction de Gdańsk. Sur la route, nous trouvons une description intéressante d’un couple de fermiers au cœur de la Pologne qui accueille les touristes dans leur jardin. La description n’est pas précise. Nous sommes trop curieux pour résister.

Après quelques kilomètres dans les sentiers et les routes pavées des campagnes polonaises, nous voici accueillis par un grand gaillard (Rémi sûrement). Un sosie d’Aqui (notre chat) se présente suivi d’un chien. Rémi se renseigne auprès de madame qui arrive après quelques minutes pour nous présenter ce qu’il est possible d’envisager sur les 3 prochains jours. Les conditions sont vraiment rudimentaires et le festival d’art organisé dans cette ferme le week-end suivant complique un peu notre présence… Nous décidons de repartir en direction de Gdańsk. Nous savons qu’un camping est prêt à nous accueillir pour ces 3 journées !

Nous y arrivons en soirée et nous installons.

Lundi 20 septembre : On nous aurait menti ?

Non, on ne nous a pas menti ! Il y a bien un emplacement dans le camping pour travailler, comme au bureau, ou presque : un toit sur la tête, de l’électricité et une connexion acceptable. Simplement, les bâches en plastique ne suffisent pas à isoler de la température extérieure. C’est donc une matinée de travail en tenue de ski qui attend Thomas !

La coupure méridienne est censée réchauffer les travailleurs. Mais décidément, quand ça veut pas, ça veut pas !

PANNE DE GAZ

Nos derniers centilitres de gaz ne suffiront pas à chauffer notre repas du midi ! Nous passons en mode pique-nique et nous organisons pour que la soirée soit consacrée à la recherche de cette énergie précieuse…

Nouvelle chasse au trésor !

Nous nous arrêtons dans plusieurs stations essence. La plupart d’entre elles vend des bouteilles de gaz de 11kg pleines. L’idée est de laisser la vide pour partir avec la pleine. Rien d’étonnant jusque là. En revanche, il ne leur est pas possible de nous vendre une consigne. La dernière nous oriente vers le Leroy Merlin, où il est possible d’acheter des bouteilles vides. C’est déjà bien…

Après un petit détour par le rayon menuiserie pour regarder s’il y a des volets battants en vente (oui, les patrons de Thomas lisent le blog), nous découvrons des magnifiques bouteilles de 3kg environ ! Un nouveau détour nous permettra de trouver le raccord nous permettant de relier cette bouteille au système en place dans le camping-car. A cet instant, nous ne savons pas comment prendre cette nouvelle ! Nous avions 2 bouteilles de gaz vides ce matin. Nous avons désormais 3 bouteilles de gaz vides. Disons que l’on avance.

Il est tard, nous prenons la direction d’un nouveau camping dans la ville de Sopot à l’ouest de Gdańsk. Sopot associée à Gdansk et Gdynia forment la Tricité, et regroupent un total de plus d’un million d’habitants. Sopot est la ville huppée du coin. C’est un lieu de cure apprécié, et une station balnéaire très fréquentée ! Le camping est en bord de plage, mais nous arrivons de nuit, et nous ne nous en rendons pas compte… Nous sommes un peu dans le gaz 😉

Nous cherchons un menu froid. Nous profitons de l’électricité du camping pour nous brancher et passer le frigo en électrique.

Info technique : Le frigo est un trimix. Il peut fonctionner avec 3 énergies différentes : le gaz (quand on est en sauvage), l’électricité (quand on est au camping et qu’on paie l’électricité) et la batterie du moteur (quand on roule).

Ce soir là, nous optons pour une salade de concombre. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ! Rose, Merlin et Thomas ne trouvent pas le concombre !!!! Pas le temps donc de préparer la salade, mais largement le temps de préparer une chanson !!!

Mardi 21 septembre

Le restaurant du camping est bien plus accueillant que le précédent ! Le petit déjeuner local est très apprécié de tous ! Le cadre est aussi beaucoup plus agréable pour les enfants et leur maitresse : la récré peut se faire sur la plage, ou sur les espaces de jeux totalement disponibles!

Mercredi 22 septembre

Après une matinée d’école, nous nous dirigeons vers un fournisseur de gaz. Incroyable moment de notre voyage ! Nous repartons avec une bouteille pleine de 3kg. C’est pas avec peu d’émotions que nous repartons de ce « magasin ». On s’arrête tout de même 300m plus loin pour tester le branchement acheté le lundi à Leroy Merlin ! Et ça fonctionne !!!

Retour au camping avec cette denrée rare pour les camping-caristes ! Au passage, nous nous arrêtons dans un parc de jeux… N’oublions pas que nous faisons le tour d’Europe des aires de jeux quand même.

Jeudi 23 septembre

Séance de sport sur la plage ce matin, avec Eduardo

Nous restons au camping pour découvrir une animation organisée sous nos yeux depuis plusieurs jours. Il s’agit d’une journée team bulding qui regroupe environ 250 jeunes Européens. Nous profitons du spectacle avant d’aller nous balader sur la plage de Sopot. Tout le monde a quitté le camping à notre retour. Nous passerons une nouvelle nuit au calme !

Vendredi 24 septembre

Départ du camping avec 2 objectifs.

1er objectif : acheter une nouvelle bouteille de gaz. La 1ère étant petite, il nous faut une réserve de secours. La gentillesse d’un voisin polonais du camping (qui parlait parfaitement Russe) le poussera à appeler un nouveau fournisseur pour vérifier la compatibilité avec notre système. C’est donc confiants que nous allons voir cette personne ! Nous arrivons dans un endroit improbable. On se demande comment des clients peuvent arriver jusqu’ici pour acheter leur gaz. Pourtant, ils ne sont pas surpris de nous voir, et nous accueillent avec beaucoup de plaisir. Nous prenons le temps de tester la hauteur de la nouvelle bouteille dont la taille est 2 fois supérieure à la précédente. Un jeune vendeur est appelé à la rescousse au moment de payer. Ce jeune est un supporter de l’équipe de foot de Nantes. Il est très surpris de nous savoir 3 semaines en Pologne, et est ravi que nous connaissions Nantes.

2ème objectif : visiter Gdańsk!!

Pas besoin d’un diagramme de PERT pour savoir, que le second objectif ne peut être attaqué qu’une fois le 1er atteint !

En route vers Gdańsk ! Pour la prononciation dîtes Goudansque, ce sera parfait. Nous nous postons sur un parking au cœur de la ville pour passer les 2 prochaines nuits. Idéalement placés, nous sommes à 2 pas des monuments et quartiers incontournables de Gdańsk. Nous avons bien repéré quelques monuments à ne pas rater, mais nous ne consultons pas nos notes. Nous nous laissons porter par la beauté de chaque coin de rue. Nous apercevons toujours une façade, une église, une statue qui piquent notre curiosité et nous détournent de notre parcours en cours. C’est très plaisant. L’ambiance est très agréable. Nous découvrons une ville touristique, artistique, historique, tous les trucs qui finissent en ique. Les gens sont festifs et agréables. Ces 2 adjectifs ne s’associent pas toujours facilement, mais là, c’est le cas.

Un passage aux halles nous permet de découvrir les pâtisseries locales, assis sur un banc de la nouvelle ville, avec la vue sur l’ancienne ville ! Le bateau de pirates attire les enfants à chaque passage.

Nous parcourons les rues, principalement dans la partie la plus ancienne de la ville. Nous sommes rythmés par les arrêts pipi, les soifs, les faims, et les « j’en ai marre de marcher« . La nuit tombe (tôt ! Oui, depuis que nous avons passé la frontière Lituanienne, nous avons retrouvé l’heure « française »), et nous déambulons toujours dans ces ruelles magnifiques. Un resto attire maintenant notre attention. Ils nous annoncent qu’ils occupent les enfants ! Comment ça ???!! profiter d’un restaurant sans être coupés au milieu d’une discussion, sans se lever 20 fois pour une raison ou une autre. Ils vendent du rêve ? Allons vérifier quand même !

C’était pas du rêve, c’est bien la réalité ! Nos enfants jouent dans une salle qui leur est dédiée pendant que nous les surveillons sur un écran !

Ce qui nous laisse amplement le temps de découvrir les vodkas polonaises !

Malgré un emplacement en plein centre ville, une nuit de week-end et les cloches de l’église située à moins de 20 mètres de Ptit Gris, nous dormirons comme des bébés !! Gdańsk nous plait déjà !

Samedi 25 septembre

Un réveil en douceur dans Ptit Gris : Les enfants se sont levés et ont préparé un joli petit déjeuner qui va nous lancer sur une nouvelle belle journée.

Départ pour la ville, avec au programme, une nouvelle négociation parents-enfants pour devenir pirates ! Avant cela, nous repassons par le marché pour y acheter quelques produits locaux. Un fromage fumé de montage à base de fromage blanc : le Oszczypek (Dorota adore !!), et quelques autres, des pâtisseries gourmandes, quelques légumes… De quoi nous régaler quelques jours !

Les enfants ont gagné leur négo, nous nous dirigeons vers le bateau de pirates. Nous assistons à des courses de bâteau-dragon sur la Nowa Motlawa. Incroyable ambiance sur ce canal au cœur de la ville !

Après un déjeuner en terrasse, nous passons à l’abordage !

On découvre les grues qui entourent la scène de Gilmour lors de son concert. C’est assez surprenant de se retrouver dans une zone portuaire industrielle à 2 pas d’un centre historique. Il nous faudra à peine 10 minutes pour quitter les façades colorées et nous retrouver dans une ambiance industrielle où l’on se sent tout petit. Gdańsk est la plus grande ville portuaire de Pologne et ça se voit !

Pour rejoindre le large, nous devons remonter le canal. L’expansion de la ville depuis sa reconstruction d’après guerre fait que ce canal la coupe en 2. Des ponts mobiles sont installés à des points stratégiques pour faciliter la liaison entre les 2 rives pour les marcheurs et cyclistes. Ces ponts sont accessibles 1/2 heure par heure. Le reste du temps, le canal reprend son cours normal et les bateaux de toutes tailles peuvent naviguer sans patienter !

En voici un exemple « levant », mais le précédent était pivotant :

Après cette promenade qui ne nous aura pas donné le mal de mer, (on a pas quitté le canal), nous voici de retour sur la terre ferme. Rose et Merlin sympathisent avec une belle statue pirate et en profite pour lui piquer ses épées ! Lucie, à la recherche de sensations fortes s’essaye au carrousel.

La grue médiévale pour approvisionner la ville et stocker des réserves indispensables pour l’hiver Polonais est dans un état parfait. Le modèle en bronze aurait suffit pour les enfants, on se demande même s’ils ont remarqué qu’il s’agissait d’une réplique de ce qu’ils ont au-dessus de la tête !

Le soleil se couche sur Gdańsk, le moment idéal pour monter dans la grande roue située juste de l’autre côté du pont basculant. La vue est grandiose, on profite de la hauteur pour contempler la vielle ville.

Rose travaille son orientation, mais son observation est plus forte. Elle se souvient que quand on est sur le parking où se trouve Ptit Gris, on aperçoit l’enseigne Mercure Hotel. Enseigne qu’elle repère depuis la roue. Elle nous indique donc très rapidement où se trouve Ptit Gris ! Bien joué Rose 😉

Il fait noir désormais. Nous regagnons notre « maison » en profitant de l’animation de soirée… N’oublions pas que pendant ce temps là, un agent immobilier en bave dans les côtes de l’Argentonnay 😉

Dimanche 26 septembre : Dimanche Saint, on devient accroc !

Réveil pieux pour Rose et Merlin. Faute de douche, ils iront se laver de leurs péchés dans l’une des 2 églises qui entourent le parking. On dit de Thouars qu’il y avait un nombre important de cafés par habitant au siècle dernier, on peut dire de Gdansk que le nombre d’église par habitant est très important, encore aujourd’hui ! Les églises résistent mieux que les licences IV… C’est sûrement mieux comme ça.

Une dernière promenade dans le centre pour faire le plein de belles images, et nous quittons Gdańsk pour approfondir notre visite de Sopot.

En fait, c’est pas une réussite. Les rues sont noires de monde, l’architecture a perdu de son charme, ça manque un peu de couleurs (mise à part cette maison que Thomas B appréciera pour son style architectural, ou pas). Nous sommes en train de faire un Gdańsk-blues. Une maladie bien connue des Polonais. Nous passerons donc par une étape de rééducation avant que tout rentre dans l’ordre… Nous l’acceptons, et regagnons notre camping de Sopot, dans lequel nous prenons nos petites habitudes.

Lundi et mardi 27-28 septembre

C’est reparti pour une semaine 😉 de boulot. Oui, on a le droit de chambrer un peu ! Rien de fou pour ces 2 jours. On bosse, on bosse, on bosse !

Mercredi 29 septembre : Bon anniversaire Papy !!

Après notre matinée école-travail, et une balade sur la plage pour profiter de la mer une dernière fois (la prochaine que l’on verra devrait être la Mer Noire), nous quittons le camping. Passage obligatoire par une aire de jeux repérée par les enfants lors d’une promenade, puis direction Gdynia pour acheter un nouveau vélo à Thomas. Affaire conclue après quelques échanges avec ce polonais qui nous vend un vélo bien plus vieux que lui. Et ce jeune homme avait 25 ans !! Peu importe, il roule bien, il freine, et il n’est pas crevé !

Ensuite direction Décathlon pour dévaliser ce magasin et tester tous les jeux possibles…

Le spot du soir n’est qu’une étape avant Varsovie. Nous y passons une bonne nuit.

Demain nous reprenons la route pour découvrir Varsovie !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :