Warszawa, nous voila !

Gdańsk nous a vraiment séduit ! La barre est haute pour la suite…

Jeudi 30 septembre

Après un arrêt technique chez Euromaster, nous sommes opérationnels pour rejoindre un parking près du centre ancien de Varsovie. Le phare décédé dans l’accrochage d’Helsinki est enfin réparé. C’est tout de même une solution provisoire car un câble traverse désormais l’habitacle de Ptit Gris pour que les phares du porte-vélo fonctionnent !

On est accueilli par un charmant monsieur qui nous guide jusqu’à notre emplacement pour cette fin de semaine.

Vendredi 1er octobre

Au programme, découverte de la vieille ville « Stare Miasto ». Beaucoup d’églises, de maisons colorées, de monuments en briques rouges, de musiciens dans les rues, et d’animations en tout genre.

Nous apprécions la barbacane qui marque l’entrée de la vieille cité reconstruite à l’identique après la seconde guerre mondiale. Cette partie avait été entièrement détruite lors du soulèvement de Varsovie en 44.

La place du marché « Rynek Starego Miasta » est majestueuses. Les crépis des façades colorées sont travaillés et en très bel état. Les cafés installés tout autour de la fontaine « Pomnik Syrenki » accueillent les touristes et les locaux dans une ambiance chaleureuse. Les artistes de rue l’animent pour le grand plaisir des enfants ! La sirène est l’emblème de la ville. Cette statue a également été détruite en 44 puis reconstruite par la suite.

On marchons ensuite vers la place « Zamkowy » où se trouve palais royal. Il s’agit de l’ancienne demeure des rois de Pologne. Cette partie de la ville est également très vivante et fait le lien entre la partie médiévale et la partie plus moderne de Varsovie.

C’est assez incroyable de voir autant d’églises ! Parfois même 2 cote à cote. Étonnamment, nos enfants sont toujours demandeurs pour y entrer. Aucun soucis, les portes sont toujours ouvertes ! Une fois dans ces églises, on est souvent surpris par la chaleur ambiante. On est plus habitués à la fraicheur des églises françaises. C’est aussi beaucoup plus lumineux. Les murs sont souvent recouvert d’une peinture blanche qui donne beaucoup de clarté. Les questions multiples de nos enfants sont hésitantes, hasardeuses, bancales voir même parfois complètement délirantes… Mais ça passe 😉

Samedi 2 octobre : Les ultras !

Merlin nous réclame depuis quelques semaines de passer chez le coiffeur. Notre parcours jusqu’au centre passe devant un d’entre eux. Nous profitons de sa disponibilité pour une coupe pour Merlin et Thomas. C’est un coiffeur mixte quand on est dehors ; une fois à l’intérieur, chacun reprend sa place ! Les femmes d’un côté avec des coiffeuses, les hommes de l’autre avec les coiffeurs. Malgré nos cheveux longs, nous restons côté homme avec ces 2 coiffeurs aussi souriants que dégarnis !

Merlin est ravi. Son coiffeur est bavard ! On ne comprend rien, mais il est bavard quand même. Il ne parle pas un mot d’anglais. Nous profitons d’une cliente et de son anglais parfait pour traduire la description de la coupe que l’on souhaite. Elle prend le temps de nous expliquer qu’il s’agit de l’un des plus vieux salons de coiffure de Varsovie. Ses parents et ses grands parents se coiffaient ici !

En tout cas, on a bien rigolé et on sort les cheveux courts. Et propres surtout !

Nouvelle journée à déambuler dans les belles rues de la cité médiévale. Avec un mode de transport différent, le temps d’une balade en calèche ! Les enfants avaient entamé leur négociation à Bruges au début du voyage… Ils finissent par gagner. On aura tenu plus de 2 mois !!!

C’est aussi une journée gourmande. On connait la gourmandise polonaise grâce à Dorota. On va vérifier pourquoi. Nous voilà lancer à goûter toutes les saveurs locales disponibles en centre !

  • Cheesecake
  • Cornichons polonais énormes un peu sucré
  • Meringue
  • Vodka citron
  • Wuzetka (gâteau au chocolat délicieux)
  • Zapiekanka (tartines garnies salées)
  • Jarret de porc
  • Choux
  • Porc pané

On a mangé pour 3 ans !

Il semblerait que Dorota ne soit pas la seule gourmande de Pologne !

On aurait pu rentrer s’allonger pour essayer de digérer tranquillement, mais c’était sans compter sur le balai des « CRS » en direction du stade, les cris de supporters déchainés, et la réaction des enfants !

Nous voilà supporters de l’équipe de Varsovie. Nous regardons frustrés la 1ère mi-temps à travers les barrières. Nous profitons de la pause pour accéder au stade et profiter du spectacle depuis les tribunes !

Grosse ambiance dans le stade pour ce match qui oppose 2 équipes de Varsovie. En tant que supporters de Varsovie, nous sommes sûr de sortir vainqueurs de cette rencontre.

Dimanche 3 octobre : sédentaire ou non ?

On se réveille avec l’idée en tête que ce soir, nous dormirons dans un vrai lit ! Et dans des lits séparés pour les enfants ! Rose rêve d’une nuit sans coup de pied, Lucie rêve d’une nuit où elle n’a pas froid aux pieds, Thomas rêve d’une nuit où la longueur du lit est supérieure à la longueur de son corps… Merlin, lui, aurait bien dormi avec sa sœur…

Nous profitons une dernière fois de notre proximité avec le centre ancien pour une promenade dominicale.

Nous retrouvons Ptit Gris pour rejoindre notre palace de 30m², soit environ 5 fois plus ! C’est comme un déménagement : nous devons vider le camion quasi entièrement. Malheureusement, nous ne sommes pas garés juste sous l’appart’. La longue préparation et les nombreux aller-retour réduiront la durée de notre 1ère soirée en appart! Nous sommes épuisés. Nous nous promettons de ne jamais quitter Ptit Gris pour moins de 3 nuits… C’est le temps nécessaire pour se remettre de l’organisation pour le quitter !!!

Les enfants reprennent rapidement leurs habitudes de sédentaires. Ils profitent de toute la surface disponible. Les Playmobils s’éclatent et finissent dans l’eau crasseuse du bain !

On a beau dire, c’est quand même confortable une maison !

Lundi 4 octobre et le jour suivant

Conditions de travail idéales pour l’instit, ses élèves et le télétravailleur. La table ne se déboite pas, l’appart ne bouge pas quand il y a du vent, on a pas froid aux pieds, et les fenêtres sont suffisamment hautes pour limiter les regards curieux de nos enfants !

On retrouve quand même quelques habitudes de routards : le linge est étendu partout dans l’appart ! Et oui, pour faire 10 machines en 3 jours, il faut être malin si on a pas de sèche-linge !

Les fenêtres assez hautes pour bloquer la curiosité des enfants ne le sont pas assez pour celle des parents ! Et tant mieux, nous repérons une place juste en bas de « chez nous ». Branle bas de combat, nous voilà partis dans la rue en courant : Lucie et les enfants réservent la place pendant que Thomas court jusqu’au camion pour venir se stationner juste là !

Mercredi 6 octobre : déménagement

C’est reparti dans l’autre sens ! On remballe, oui, mais tout est propre. Nous reprenons notre vie dans le camion. En 3 jours, on aura pas perdu nos repères.

Les écureuils du parc Łazienki nous font rapidement penser à autre chose ! Pas farouches, ils courent jusqu’à nos pieds, guidés par la gourmandise. Les glands que nous leurs proposons suffisent à les satisfaire. Et là, tout un manège s’opère. Ils le prennent entièrement dans leur bouche, recherchent le coin idéal pour l’enterrer, puis tapotent avec leurs petites pattes pour le recouvrir de feuilles mortes. Nous ne nous lassons pas de ce spectacle ! Surtout Lucie qui aurait pu rester toute l’année dans ce parc. Heureusement, les enfants la motive à avancer… Le parc est immense : la saison est idéale, les couleurs sont incroyables. Les nombreux couples de futurs mariés l’ont bien compris.

La flore est belle. La faune aussi. En plus des écureuils gourmands, nous rencontrons des cygnes, des paons, des paonnes, et des paonneaux (en tant qu’ancien charpentier, Thomas aurait bien appelé le petit de la paonne « un chevron », mais il semblerait que l’instit n’ait pas l’humour du charpentier !), autant d’oiseaux que d’arbres, et des gendarmes ! C’est incroyable comment les gendarmes peuvent occuper les enfants !

Après cela, nous nous rapprochons du centre pour les prochaines activités de la semaine. Arrivés sur le parking, les enfants se réjouissent de voir un camping-car de français (immatriculé 44) avec des petits vélos ! Puis un 2ème camping car de français, du Finistère…

Jeudi 7 octobre : un peu plus près des étoiles

Nous nous réveillons en pensant aller au musée Copernic 300m plus loin. Mais nous rencontrons nos chers voisins Marie et Michel ! Un couple de routards expérimentés. Ils sont terriblement gentils et généreux de conseils en tout genre pour découvrir l’Europe. Avec des vrais conseils de camping-cariste : Ça veut dire que quand tu conseilles une ville, tu donnes aussi le parking facile d’accès et où tu peux passer la nuit dans ton camping car ! Ils nous font voyager avec leur vécu en Ukraine, en Turquie et en Bulgarie. Nous prenons des notes. Cette rencontre va probablement modifier un peu notre itinéraire ! Nous vous remercions au passage, car nous avons passer un moment très agréable, et on en ressort avec pleins de belles idées pour la suite ! Pendant cette discussion, les enfants voient leurs espoirs de rencontres quitter le parking. Nos voisins nantais se font la malle ! Un peu tristes, mais trop occupés à préparer des dessins et spectacles à Marie et Michel ! Tout y passe : le dessin avec le tracé réalisé, la souris verte avec l’accordéon, les 3 cafés gourmands avec la choré, un bouquet de feuilles d’automne…

Le temps est magnifique : Nous n’allons pas aller nous enfermer dans le musée mais plutôt profiter de la terrasse du toit de la bibliothèque universitaire. Nous voilà à quelques dizaines de mètres au-dessus de la Wisła, le fleuve qui traverse la Pologne depuis le Sud jusqu’à Gdańsk, en passant par Varsovie. La vue est très jolie. Nous apercevons le cœur médiéval visité la semaine passée et la nouvelle ville avec ses tours et ses building ! On retrouve un building très haut que l’on avait remarqué depuis les fenêtres de notre appart’. Il s’agit de la Varso Tower, gratte ciel en cours de construction qui est déjà le plus haut d’Europe avec ses 310m ! 53 étages au cœur de la ville : un chantier de dingue avec, sûrement, des centaines de mètres de chevrons 😉

La fin de la journée sera consacrée à la découverte de la ville active : plus commerçante, moins touristique, mais tout aussi charmante !

Les pâtisseries polonaises nous avaient laissé un doute. Nous avons préféré vérifier dans cet établissement bien connu d’une gourmande bien connue !

Vendredi 8 octobre : On est à jour !

C’est une 1ère dans l’histoire de notre blog ! Nous sommes à jour dans l’écriture de nos aventures ! C’est une 1ère, mais on n’a presque plus de batterie… On va faire court, on vous laisse découvrir les photos de cette journée au musée Copernic. Pour les textes, vous pouvez prendre ceux du musée Némo à Amsterdam, ça marchera 😉

Ce musée propose de nombreuses expériences à réaliser qui nous auront permis d’aborder beaucoup de notions. Nous terminons d’ailleurs ce soir au dîner par expliquer la théorie découverte par Copernic à l’aide d’une pomme et d’une tomate, on fait avec les moyens du bord.

Demain, départ pour Kraków

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :