De Cracovie à Auschwitz

3ème et dernière étape pour cette Pologne surprenante! Nous rejoignons Cracovie, 2ème ville de Pologne et ancienne capitale avant de bifurquer vers l’ouest pour une visite historique bouleversante.

Samedi 9 octobre

La nuit a été courte. Le spot était pourtant bien choisi : un parking tout neuf en bord de lac, une aire de jeux à user, des tables de pique-nique bien propres et 2 caméras orientées vers le parking. La petite trace de drift ne nous effraie pas : nous nous garons au beau milieu de la zone pour éviter de nouvelles cabrioles… C’est une nuit de week-end. Celui et celle qui est resté sur ce parking dans sa voiture, moteur allumé jusqu’à 1h du mat’, doit se sentir bien seul… Pourtant nous étions là, à quelques mètres !

Dimanche 10 octobre

Notre guide à distance nous a listé quelques incontournables du pays. La mine de sel vers laquelle nous nous dirigeons en fait partie. Arrivés sur place, nous nous engageons pour la visite avec une quinzaine de français ! Chouette, du contact. Rose et Merlin trouvent des grand-mères de substitution le temps d’un échange. Puis on descend à 130 mètres sous la surface pour passer 2 heures avec une guide assez surprenante !

Notre groupe de visite s’étend dans les longueurs des galeries. Mais notre chère guide commence son discours dès qu’ELLE est arrivée. De ce fait, si on reste en fin de file, l’explication est terminée quand on arrive à destination ! Personne ne lui en veut. La visite est très chouette, et le groupe d’espagnols qui nous suit stresse notre guide que ne cessera d’accélérer jusqu’à l’arrivée.

La galerie s’étend sur plus de 300km et 9 différents niveaux principaux. Nous ne parcourrons que 3km dans ces galeries majestueuses !

La mine, ça creuse !

Pause déjeuner à 130 mètres sous terre pour les aventuriers de cette expédition !

Après un passage par l’aire de jeux de la mine, on se dirige vers le camping du coin repéré le matin. A notre arrivée dans ce joli camping, avant de se précipiter à l’accueil pour s’inscrire, l’expérience nous pousse à vérifier l’état des sanitaires !

La belle idée ! Nous faisons demi tour aussitôt. Les enfants n’auront pas eu le temps de fouler la pelouse verdoyante de ce mignon camping (d’extérieur;)

Direction le Nord de Cracovie, où le propriétaire du futur camping nous attend avec pleins de solutions pour le télétravail de Thomas ! Nous nous installons sous quelques arbres de ce camping situé au milieu des barres d’immeubles. Un couple de français et leurs 2 enfants accueillent nos enfants pour un joyeux moments de jeux. Les adultes sont plus compliqués que les enfants. Nous n’entrerons pas en contact au delà d’un bonjour cordial.

Lundi 11 octobre : une matinée, les pieds gelés, les mains aussi !

Le mobil-home mis à disposition gracieusement n’a pas d’électricité. Les 5°C à l’extérieur ont pris le dessus sur la température intérieure. Heureusement le propriétaire du camping vient voir Thomas à son embauche pour résoudre le problème. Malheureusement, son heure d’embauche est à 11H00 ! Il nous annoncera peu après qu’il a préféré couper l’électricité pour éviter de mettre le feu au camping. Nous voilà rassurés !

Cette journée est mal engagée ! Elle se termine comme la veille avec des douches gelées. Heureusement, le propriétaire, entre 2 courses de 4×4 dans les allées de son camping prendra le temps d’appeler un ami électricien. Intervention très rapide puisque 15min plus tard, il est présent ! 30minutes plus tard, il est parti ! Et enfin 1 heure plus tard, quand les enfants sont prêts à se doucher, l’eau est bouillante ! Impossible de se doucher.

On aurait pu se réjouir et en profiter pour cuire nos patates, mais on se dit simplement que c’est la continuité logique du début de journée… On se douchera un autre jour 😉

Joyeux anniversaire Brysse ! On se souvient vous avoir annoncer notre voyage à l’occasion de ton anniversaire, le 11 octobre 2019. T’étais vachement + jeune !

Mardi 12 octobre

On s’habitue à l’inconfort de ce camping, petit à petit… Le propriétaire est aussi gentil que son installation est vieille ! Il a hâte de tout démolir (l’an prochain) et de repartir sur de nouvelles bases. On a très envie de participer à la démolition !

Rose et Merlin ne sont pas gênés par tout ça. Ils s’amusent avec les quelques installations toujours disponibles puisqu’ils sont les seuls enfants.

Mercredi 13 octobre

Après la matinée d’école/travail, un taxi nous emmène jusqu’en centre de Cracovie. Nous avons mit le cap sur le centre historique de la ville. Sur le principe de Varsovie, l’enceinte médiévale de la ville est très animée ! En revanche, Cracovie a été épargnée des bombardements de la seconde guerre mondiale. Les maisons, façades, toitures, rues, sont d’origine.

La place centrale est éblouissante ! La plus grande que nous ayons vu jusque là. La basilique Sainte Marie située à un angle de cette place est majestueuse.

L’intérieur est tout aussi éblouissant ! C’est incroyable, toutes ces couleurs chaudes dans cette basilique nous donnent un sentiment assez particulier, et surtout très éloigné de ce que l’on a l’habitude de ressentir dans une église ! C’est vraiment chouette !

Réjouissez-vous de le découvrir, les photos sont interdites ! (C’est Lucie qui les a faites, même si Thomas lui a dit que c’était pas bien)

Au centre de la place se trouvent les halles du marché. Un peu plus grandes que les halles de Thouars, un peu plus jolies aussi, elles accueillent un grand nombre de touristes qui y trouvent tous les souvenirs de la ville. Et notamment des goodies arborant le Dragon du Wawel ! La légende soutient que ce dragon vivait dans une grotte située à l’intérieur de la falaise sur laquelle a été construit le château.

Nous poursuivons jusqu’au château situé sur la colline du Wawel qui surplombe la Vistule. Nous espérons ne pas y croiser le dragon. Les enfants préféreront ne pas descendre dans la grotte proposée à la visite.

Cette ville est magnifique, mais notre gourmandise est plus forte. Lucie a repéré un petit café près de la place centrale. Nous nous y rendons pour déguster les saveurs de la ville !

Nous profitons de ce gouter pour organiser la suite de notre périple. Nous sommes d’accord sur le fait que nous sommes en manque de nature, de forets, de boue, nous les campagnards de Fertevault ! Nous anticipons notre départ de Cracovie au lendemain matin pour rejoindre Auschwitz.

Rose et Merlin en profitent pour attraper un livre dans la bibliothèque du café, et pour progresser en Polonais.

Jeudi 14 octobre

Départ du camping dans les règles ! Le camion est vide et plein, vous connaissez désormais le principe 😉 Nous sommes à peu prêts propres et ravis de saluer ce sympathique propriétaire…

Do Widzenia Krakow !

Cette journée se poursuivra quand même à Cracovie, pour profiter des magasins et des vêtements adaptés à l’hiver qui y sont proposés !

Nous trouverons ensuite la 1ère foret pour nous poser et passer une nuit paisible !

Merlin et Rose ont redécouvert leurs playmobils. Nous redécouvrons des moments de tranquillité. Nous en profitons pour réserver nos visites d’Auschwitz. Le lendemain à 14H00 pour Lucie et le samedi à 14H00 pour Thomas.

Du vendredi 15 au dimanche 17 octobre

Au réveil, nous sommes naturellement attirés par la foret ! Nous avons repéré les vestiges d’un château fort la veille, nous irons à sa conquête dès ce matin. Le peu de dénivelé à gravir suffira à amuser les enfants.

Les couleurs de l’automne (pas flagrantes sur cette photo, je vous l’accorde) suffiront à ravir les parents !

Arrivée à Auschwitz

L’ambiance est assez pesante sur la route. Cette étape historique nous brasse tous les 2. Tout ce que l’on s’imagine depuis nos 1ers cours d’histoire va prendre une tournure plus réelle, plus concrète. Nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre, mais les quelques témoignages que nous avons lu insistent sur la charge émotionnelle de cette visite.

L’accès au site nous évite de trop y penser. Lucie doit trouver la guide francophone, passer ce qu’ils appellent « l’aéroport », (zone de contrôle), puis patienter. Ça parait pas compliqué, mais c’était pas gagné. La foule de visiteurs n’aidant pas.

Nous vous déposons là quelques photos du camp de concentration d’Auschwitz et du camp d’extermination de Birkenau. Mais nous vous invitons à faire le voyage.

Camp de concentration d’Auschwitz

Ce camp « hébergent » des prisonniers de guerre : juifs, communistes, résistants, roms, gitans, à partir de 1940. Il est construit sur l’ordre d’Himmler. Les bâtiments utilisés ici dans le cœur de la ville d’Auschwitz étaient existants. C’est la raison pour laquelle ce camp se trouve dans cette ville.

Les détails donnés par la guide pendant la visite, les « anecdotes » racontées à l’endroit où vous vous trouvez ou même simplement le fait de fouler ce sol sont chargés en émotion.

Le passage du portail « Arbeit macht frei » que les détenus empruntaient chaque jour pour rejoindre leur lieu de travail au pas de course, fait froid dans le dos.

Les conditions de vie, le froid, les maladies, le manque d’alimentation ne permettaient pas de vivre très longtemps dans ce camps. Souvent 1 semaine. Un couloir affiche les photos de milliers de détenus avec les précisions de dates de naissance, d’arrivée et de décès. Les 2 dernières dates étant parfois les mêmes…

Camp d’extermination de Birkenau

Situé à quelques kilomètres d’Auschwitz, ce camp est construit par les prisonniers à partir de 1940. Prévus pour recevoir 100 000 détenus, il en hébergera parfois 3 fois plus. A son ouverture, aucune zone de toilette n’est prévue. Ce n’est qu’après que certains gardes allemands aient été touchés par des « maladies de détenus » que l’on confiera la tâche à ces mêmes détenus de construire des zones de toilette. Sanitaires qui seront utilisés sous la contraintes du chronomètre et de l’arme de celui qui chronomètre.

Ce site est encore plus horrible que le 1er. Les conditions de vie effroyables, la terreur du quotidien, les sélections, les séparations des familles sont une partie des éléments qui font de cette visite, un souvenir inoubliable. Les méthodes d’extermination adaptées pour éviter de perturber l’armée allemande terminent cette visite qui fait froid dans le dos.

L’ambiance dans le bus du retour est lourde. Les images perçues ne se digèrent surement jamais…

Nous avons évidement beaucoup plus de photos et d’anecdotes sur ces visites. Nous serons ravis d’en reparler à ceux qui le souhaitent et nous serons ravis d’épargner les autres 😉

Cette halte à Auschwitz nous aura permis de rencontrer une famille de français pleins de conseils et d’expérience. Les Tootoboo nous parlent de leurs aventures incroyables et insistent sur la Turquie, leur pays « coup de cœur ». Cet échange riche et sympathique finit de nous convaincre ! Nous quitterons l’Europe pendant ce tour d’Europe pour mettre un pied dans ce pays que les routards vénèrent !

Merlin et Rose ont profité des 4 + 4 heures de visites de leurs parents pour progresser en cabrioles à 2 roues, pour rattraper un peu de retard scolaire, et pour rattraper beaucoup de retard en playmobils : « en avant les histoires »

Nous voici désormais en route pour la République Steak !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :