Praha haha !

Nous avons récupéré notre tête chercheuse et penseuse ! Nous voilà à nouveau dans une situation confortable 😉 Les aventures reprennent leur cours normal…

Mardi 2 novembre : Joyeux anniversaire Merlin

Accueil dans des conditions de confort inhabituel puisque nous emmenons Lucie depuis l’aéroport jusqu’au nid douillet préparé dans cet appartement du nord de Prague. On s’essuie les pieds, on retire le sable de ses chaussettes et on se laisse embarquer dans ce cocon !

Ainsi, nous sommes à l’aise pour souffler les 5 bougies de Merlin ! Le cadeau tant attendu est plus adapté à l’extérieur qu’à la vie en appartement. Les plinthes de l’appartement subiront les 1ers essais du skateboard !

Mercredi jeudi vendredi 3-4-5 novembre : Joyeux anniversaire tonton Baptiste !

Nous passerons les prochains jours de vacances pour les enfants et Lucie et travail pour Thomas dans cet appart chaleureux. Chaleureux grâce au chauffage de la chambre parentale bloqué à environ 45°C. Pas de gros dépaysement finalement pour Lucie, qui est la plus habituée à cette chaleur !

Samedi 6 novembre : Joyeux anniversaire Augustin !

Notre guide a sélectionné les meilleures adresses pour que l’on en prenne plein les yeux et plein l’estomac ! Après avoir chargé le camion, nous le laissons dans la rue de l’appartement pour la visite tant attendue de cette capitale. Après 50 mètres, nous tombons nez à nez avec un marché ! Trop tentant, nous voilà partis pour écouter la musique, acheter du miel, tester les saveurs locales. On se laisse porter par les bonnes odeurs au travers de ce marché à ciel ouvert.

Les maraîchers ont une technique de vente plutôt pratique mais surprenante. Ils installent leur banc en longueur, avec plusieurs rayons parfois. Au bout de ces rayons, vous tombez sur le maraîcher, sa balance et sa caisse. Chacun se sert, choisit ses fruits et légumes avec toute l’attention et la gourmandise nécessaires.

Le stand de bière locale n’est pas installé sur le même principe mais nous attire quand même. On arrêtera notre choix sur une APA (Américan Pale Ale) amère et fruitée. A la mode des IPA, on répond avec tous les pays du monde : on trouve l’EPA pour English, les HPA pour Hazy, et même les BPA pour Belgium… Bref, on s’y perd, mais on compte sur notre brasseur de FPA pour Fronteau Pale Ale pour nous expliquer tout ça !!

Nous déposons nos trésors au camion avant de repartir pour de bon vers le château de Prague. Château bien gardé puisqu’une fouille en règle après un passage sous les portiques est imposée à chaque visiteur. Le sourire des policiers compensent la découverte de cette entrée !

Nous voici dans l’enceinte d’un château médiéval invisible ! Tellement grand (le plus grand du monde) qu’on ne le voit pas ! C’est un village bien plus grand qu’Orbé-plage ! On passe sous une porte fortifiée pour accéder à une place, puis sous une porte fortifiée pour accéder à une place… C’est incroyable. Puis on tombe sur la cathédrale Saint Guy ! Le peu de recul quand on la découvre donne le vertige. Elle se dresse devant nous, imposante et grandiose, et nous invite à entrer !

Ce village domine la cité médiévale construite de l’autre côté de la rivière Vltava, plus longue rivière de Czech Republic. En passant les remparts, nous profitons de la vue incroyable que nous offre ce point culminant de Prague. De là, nous apercevons tous les monuments décrits par Anton, mais aussi la colline Petřín vers laquelle nous nous dirigeons. Le dénivelé parcouru n’a pour l’instant pas épuisé la trekkeuse surentrainée de l’équipe ! Ce point de vue nous permet également de juger de l’attrait touristique de cette capitale Européenne appréciée : le Karlův most ou Pont Charles est noir de monde.

Les enfants nous interpellent régulièrement parce qu’ils entendent du français ! Ça leur parait fou !! « Maman, papa, y a des français !!!!« 

Oui, nous ne sommes pas les seuls parmi les 300 millions de francophones du monde à avoir eu envie de visiter Prague ! Quelle surprise.

Arrivés en bas, nous avons envie de prendre de la hauteur ! Nous voilà donc avec le nouvel objectif d’aller au pied de la tour Eiffel Tchèque : Petřínská rozhledna (tour de Petřín) qui se trouve tout en haut de la colline Petřín. Les enfants descendent de nos bras et/ou épaules dès qu’il y a du dénivelé ! A croire que le plat n’est pas intéressant. Voilà le résultat quand on élève ses enfants dans un coteau… Ils deviennent chèvres !

Nous sommes freinés puis stoppés par un restaurant typique. Nous avons utilisé un peu d’énergie pour grimper, mieux vaut se ravitailler ! D’autant que c’était préconisé par notre guide. Nous y goûterons le fromage pané Tchèque : smažený sýr

La vue de la colline est très chouette. Nous profitons du ciel bleu pour contempler la ville, avant de redescendre au milieu de la foule qui n’a pas quitté le pont. Charles, on arrive !

Les bons plans d’orientation de Thomas ne sont pas toujours à suivre… Encore une fois on ne se raccourcit pas. Mais pour une fois, ce n’est pas à cause de lui ! On se retrouve bloqué par une super production américaine en plein tournage devant le monument Komenda řádu Maltézských rytířů. Tenues d’époque pour les acteurs et oreillettes talky-walky pour les agents de sécurité… On hallucine ! Les questions des enfants fusent… leurs grands yeux pleins d’étoiles percutent l’agent de sécurité : il sympathise avec les enfants et leur explique (en anglais) ce qu’il se passe. Il leur dit d’attendre, car la voiture de luxe garée derrière attend la comédienne vedette du tournage.

On profite largement de l’animation avant de saluer l’agent de sécurité qui s’autorisera, masque sur le nez, un check-câlin avec Merlin !

Après toutes ces émotions, on avait besoin de se ravitailler (oui, encore). On remarque que tout le monde déguste une pâtisserie locale, on part donc y goûter. Il s’agit de Trdelník, une pâte de farine enroulée autour d’une brochette en bois, cuite et recouverte de sucre. Il en résulte une forme cylindrique dorée à l’extérieur avec un goût aromatisé à la cannelle. On la garnit ensuite comme on le souhaite.

Nous découvrons ensuite le pont de nuit, toujours bien rempli. Puis nous remontons vers le château avant de regagner notre carrosse pour la nuit. C’est assez bizarre de dormir dans la rue devant le logement où nous nous trouvions la veille, d’autant plus que c’est ce soir-là que le chauffage a décidé de ne plus fonctionner.

La recherche de la panne nous oriente vers le panneau solaire ou les batteries alimentées par ce panneau solaire. La solution temporaire est de faire tourner Ptit Gris pour faire tourner le chauffage et réchauffer un peu l’habitacle. Lucie est heureuse d’avoir emmené une bouillotte! Thomas est heureux qu’elle dorme avec des chaussettes!

Dimanche 7 novembre : Joyeux anniversaire tonton Adrien !

Nous nous levons en pensant que tonton passe la barre des 40 ans, le pauvre ! Heureusement, il la passe bien entouré et bien chaussé au trail de Chemillé.

On déplace Ptit Gris pour aller visiter la cité médiévale. Nous commençons notre visite en direction de l’horloge astronomique : Pražský orloj. Le temps gris et froid ne nous motive pas à nous attarder sur les places pourtant charmantes de ce centre ville. L’ambiance ici est un peu différente de celles des centres-villes précédents (Cracovie; Varsovie) où la partie historique était touristique uniquement. Dans ce cœur de ville, le centre historique est également commercial et économique et c’est plutôt plaisant.

Après un passage par l’incontournable tour poudrière, nous prenons la direction de la maison dansante : Tančící dům. Thomas B., si tu cherches une excuse pour venir goûter la bière Tchèque, cette œuvre architecturale en est une belle ! Cette maison construite en 1995 est un symbole de la transition de la société Tchécoslovaque. Franck Gehry, figure du déconstructivisme (courant architectural de cet édifice) a participé à ce projet après qu’un certain Jean Nouvel ait refusé. La surface de 5000m² disponible étant trop étroite pour recevoir les projets d’envergure de cet architecte français 😉

Nous rentrons ensuite nous mettre au chaud dans Ptit Gris. Ha non, y a plus de chauffage… On se rabat sur un appart’ de l’est de Prague pour que la rentrée des classes se passe dans de bonnes conditions !

Nous avons rendez-vous avec Yan, un charmant habitant de Prague avec qui Thomas a échangé tout l’aprem par message pour organiser notre arrivée. L’appart’ était intéressant parce qu’une place de parking est disponible pour le camion. Yan a mesuré la place… Ça ne passe pas ! Mais on trouvera une solution nous dit-il. Ok, quand 2 optimistes se parlent tout va bien… mais on s’éloigne de la réalité.

La pige du fils de Jan correspond à la longueur de Ptit Gris. Sa place étant prévue derrière cet enfant, le propriétaire de la bmw aurait été ravi de notre présence !

Arrivés près de l’appart, on découvre l’accès :

1ère difficulté, une rue étroite en pente. Du type piste rouge de l’Alpe d’ Huez (la Bartavelle ! Adrien, Matoo, Brysse, Thomas, Bouc, ça vous parle ?)

2ème difficulté, le portail de 2,50mètres de large, en virage, avec la fin de la Bartavelle avant d’arriver à la place trop petite annoncée par Yan.

Ok, on relève le défi !

L’optimisme multiplié par 2 n’augmente pas nos chances de réussite. C’est d’ailleurs un bel échec double. La marche arrière fait crisser les pneus et pleurer Rose.

Nous finirons par vider nos affaires en warning.

Le 3ème échec sera qu’« on a même pas de quoi se faire un vin chaud après cette journée au ski ! »

Puis, on remonte tous dans le camion pour lui trouver une place douillette pour les 3 prochains jours. Sauf qu’à Prague, c’est pas si simple. On aurait dû se douter quand notre optimiste Tchèque nous a envoyé l’adresse d’un parking payant à 20minutes de métro…

Toutes les places sont réservées aux habitants. Les rares places payantes et chères sont très très prisées…

Arrivés à 17H00 dans la rue de l’appartement, nous nous poserons épuisés… à 20H00 !

Parce que Lucie a pris goût à l’exercice physique et parce que l’horodateur ne nous permet pas de payer pour plus de 12H, nous sommes contraints de revenir au camion 2 fois par jour. Heureusement, il n’est qu’à 15 minutes à pied en traversant un joli parc pentu (piste bleue) ! Ce sera notre lot jusqu’à notre départ…

Lundi 8 : Bienvenue Léonie, mardi 9 : Joyeux anniversaire Mathieu, mercredi 10 novembre

Journée de rentrée pour les enfants. On reprend le rythme doucement.

Le mardi matin, Lucie découvre que nos vélos n’ont pas intéressé les curieux qui en ont retiré la bâche de protection. Dommage, un finlandais profite déjà du VTT de Thomas. Désormais, il faudra vous contenter des vélos d’enfants et de promenade…

Jeudi 11 novembre :

Nous quittons ce joli pays que nous parcourons depuis le 17 octobre. On se souviendra des paysages accueillants de la frontière Nord, des sensations en bobsleigh, d’une semaine « Lucie au soleil », et de la visite d’une charmante capitale !

En route pour l’Autriche !

2 commentaires sur « Praha haha ! »

  1. Magnifique Prague !
    Yes la Bartavelle ! Comme Ptit Gris dans les forêts humides, on a bien creusé des ornières dans le virage !
    On buvait des bières tchèques à la crotte du yéti ?😄

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :