Les mongolfiades turques

Dernière semaine en Turquie avant de rejoindre la Grèce pour passer les fêtes.

Lundi mardi 13-14 décembre : Bonne fête Lucie

La 1ère nuit dans ce nouveau Airbnb n’a pas été aussi confortable qu’une nuit dans Ptit Gris. Les chiens du quartier sont bruyants et les vitrages sont moins épais que ceux du camion… Dommage, la fois prochaine, on loue simplement un bureau !

La matinée école-travail se déroule bien. L’après-midi, un peu moins. Le seul intérêt de cet appart’ est la connexion internet… Mais elle est en rade en plein milieu de cette journée de travail. Heureusement, un cabinet d’architecte local propose une salle de co-working. Le reste de la semaine se déroulera là-bas pour Thomas. Le thé y est très bon en plus 😉

Mercredi 15 décembre : c’est le week-end | Bon anniversaire Ro!

On ne se lassera pas de ce titre pour nos mercredis, habituez-vous !

On se dirige vers le marché aux poissons de Fethiye repéré quelques jours plus tôt. En chemin (après avoir stationné Ptit Gris), nous observons des hommes ramasser ce qui nous semble être des pamplemousses. Notre allure de touristes curieux les attendrit au point d’offrir un joli pamplemousse à chacun des enfants. Encore une fois, nous prenons de plein fouet la gentillesse et la générosité des habitants de ce pays. (Et nous nous régalerons en pensant à eux).

Arrivés au marché, nous choisissons nos poissons avant qu’ils ne soient préparés et avant d’être accompagnés jusqu’au resto associé. Là, nous choisissons diverses spécialités grecques en accompagnement.

Après ce repas, nous refaisons le stock de fruits et légumes. Passionnante cette info, non ? En fait, c’est surtout pour dire que l’on a découvert les fruits du dragon et l’arbouse.

Rose et Thomas s’arrêtent un long moment devant un kebab de rêve (un kebab qui te plairait Ro !!) pendant que Lucie et Merlin observent un chien qui chante (oui oui). Les 1ers ont tellement bavé devant la vitrine que le propriétaire est sorti avec une bouchée de dégustation pour chacun ! Lucie et Merlin n’auront pas la chance de goûter au chien !

Avant de quitter Fethiye, un passage par l’aire de jeux est obligatoire. Nous y rencontrons une famille Suisse, Sylvain, Anastasia et Ella, et nous faisons mutuellement visiter nos camions. Le leur est vraiment + beau !!! C’est dingue comme le fait d’être des étrangers dans un même pays simplifie le contact.

Nous prenons la route en soirée vers Pamukkale, notre prochaine visite. L’arrêt dans un routier nous permettra de passer un joyeux moment. Personne n’y parle anglais ! Encore une fois, et malgré cela, nous y sommes très bien accueillis. Nouvelle régalade de mouton, beaucoup d’oignons, et 3L de thé par personne !

Prochain arrêt pour alimenter Ptit Gris cette fois. Le pompiste invite Thomas à le suivre pour régler. Il lui parle de Tchay… Thomas comprend Child, et répond oui 2. C’est alors que le pompiste prépare 2 thés « Çay » que l’on partage avec lui dans sa petite cahute.

Arrivée vers minuit sur un spot où nous espérons voir décoller des montgolfières le lendemain.

Jeudi 16 décembre : t’as froid aux pieds ?

Vers 7H30, Lucie entend de l’animation autour du camion. Les montgolfières arrivent !!!

Lucie réveille tout le monde, on s’habille plus vite que jamais pour aller apprécier le spectacle.

On regrette quand même le jardin Hirryberry des Montgolfiades Thouarsaises. On aurait bien mangé une pizza maison !

Départ vers 10H30 pour la visite des châteaux de coton. Du calcaire recouvrant le sol donnant l’impression d’un montagne enneigée. Pamukkale signifie « châteaux de coton ». Il s’agit d’une tufière créée par les eaux chaudes qui proviennent des profondeurs de la montagne. 17 sources saturées en sels minéraux et gaz carbonique jaillissent de cette montagne. A l’évaporation de cette eau, le calcaire se dépose sur le sol et durcit comme de la pierre.

Nous devons y accéder nus pieds pour la préservation du site. Pas facile quand il fait 8°C. La personne à l’accueil est d’ailleurs insistante sur le fait que la visite se fait pieds nus.

Récompense à mi-chemin et en haut, nous trempons nos pieds froids dans l’eau chaude. Arrivés tout en haut, nous visitons la ville sacrée de Hierápolis (avec nos chaussures !), des ruines antiques et un magnifique théâtre de plein air.

Déjeuner au camion… Les batteries de Ptit Gris ne sont pas trop chargées, nous décidons de reprendre la route pour les recharger et bénéficier de chauffage la nuit suivante.

Une magnifique aire d’autoroute (ça fait pas rêver, on sait) suffira pour ce soir !

Vendredi 17 décembre : il fait froid !

On se croirait presque en Norvège au mois d’août… Nous reprenons la direction de la Grèce. Un peu d’école en roulant, un ferry entre Lapseki et Gelibolu, et bientôt un passage de frontière.

En route, nous parcourons le guide du routard pour la Grèce. Ce qui nous rappelle que nous n’avons pas rempli le PLF, document obligatoire que nous devons montrer à la frontière. Il doit normalement être rempli la veille de notre entrée en Grèce. Des panneaux d’affichage nous le rappellent désormais régulièrement… Trop tard, nous sommes dans la file !

Après 4 tentatives et à 5 mètres du passage du poste de frontière, nous y parvenons enfin… quelques sueurs froides. Les douaniers turcs et grecs sont très sympas et nous pouvons même plaisanter avec eux : pas de fouille du camion, pas d’amende à payer (souvent le cas des touristes qui quittent la Turquie), juste un test antigénique pour Lucie et Thomas.

Nous nous arrêtons pour la nuit non loin de la frontière dans la petite ville de Phères sur un parking de salle de sport. Le 1er spot trouvé était chouette, sur une colline entourée d’arbres, mais les quelques jeunes posés là en ce vendredi soir nous font craindre bruits et drift…

Nous sommes en Grèce !

Güle Güle les amis !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :