Papouilles aux Pouilles !

La météo n’est pas clémente ces derniers jours… Les belles façades blanches de cette région doivent être éblouissantes les belles journées. Le soleil n’est pas vraiment de la partie mais qu’importe, nous sommes heureux d’être là!

Mercredi 30 mars

C’est à Alberobello que nous partons aujourd’hui. Ce village des Pouilles, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est bien connu pour ses trulli, petites maisons cylindriques avec des toits coniques, entièrement en pierres. Les trulli sont construits sans mortier, ce qui permettait à l’époque à leurs propriétaires de les démonter rapidement afin de ne pas payer l’impôt. Malins!

Leurs murs épais de pierres et blanchis à la chaux protègent des rayons brûlants du soleil (pas aujourd’hui!)

En fin de journée, nous partons à quelques kilomètres de là, pour le village de Locorotondo. Le parking spacieux repéré sur Park4night ne nous inspire pas, c’est un parfait lieu pour les drift! Nous nous orientons donc au cœur de la ville, à deux pas du centre ancien, sur un parking certes en pente mais qui parait calme. Nous bricolons une cale grâce à une grosse pierre trouvé là et le tour est joué! Nous y passons une bonne nuit malgré le vent déchaîné.

Jeudi 31 mars

Réveillés par la laveuse communale qui tourne autour du camion et par la pluie qui tombe encore, nous décidons de nous équiper pour découvrir tout de même cette jolie ville. Elle doit l’être encore plus sous le soleil.

Les rues sont magnifiques, splendides, extraordinaires dixit les enfants.

Nous nous arrêtons acheter quelques spécialités locales avant de repartir direction Martina Franca. Nous trouvons un beau parking, tout neuf et bien aménagé avec quelques emplacements réservés aux camping cars donc plats. Une très belle aire de jeux s’y trouve également mais malheureusement il pleut toujours! On passe l’après-midi dans Ptit Gris à faire des activités d’intérieur : blog, poissons d’avril. Edouardo, le prof de sport de Pologne a été remplacé par Jean-Paul : les enfants ont droit à une séance de sport dans les règles.

En soirée, nous allons honorer les talents culinaires italiens. Bonne pioche pour la pizzeria dans laquelle nous entrons. Le couple qui la tient est très accueillant et leurs pizzas sont extras! Même s’ils sont débordés de travail ce soir, ils prennent régulièrement le temps de venir discuter avec nous, faisant des efforts pour trouver quelques mots en français ou au moins essayer d’en apprendre quelques uns. Ils sont émerveillés par notre aventure et nous questionnent sur des tas de choses.

Après une pizza au nutella en dessert (oui, oui!), ils nous expriment avoir été ravis de nous accueillir et être désolés de ne pas avoir pu converser davantage du fait de la barrière de la langue. Ils offrent aux enfants de petits cadeaux: des pâtons. Pâtons que les enfants ne quitteront plus jusqu’au coucher. C’est donc avec ces deux nouveaux amis que nous partons pour une visite nocturne de la ville. La pluie s’est arrêtée et nous apprécions le calme et l’ambiance de la nuit. Il est 22h30 et nous sommes quasiment seuls dans les rues.

Vendredi 1er avril : <°))))>< ><((((°>

Ce matin, nous prenons notre temps pour que les enfants puissent profiter de la super aire de jeux qu’ils n’ont pas pu tester hier puisque trempée. On prend aussi le temps de vous faire notre poisson d’avril. Vous n’êtes pas tombés dans le panneau mais au moins ça vous a fait réagir! Cette journée a d’ailleurs été ponctuée de nombreux poissons d’avril de la part des enfants!

Après avoir fait le plein de courses, nous déjeunons… sur le parking du supermarché! Nous nous sommes fait le petit plaisir de s’acheter un poulet et ne prenons pas le risque de le manger froid après avoir cherché un spot pour le déjeuner. Les photos que l’on met sur le blog correspondent aux spots les plus sympas, mais oui, parfois c’est un peu moins sexy comme aujourd’hui entre l’abri à caddies et le lavage auto.

Nous arrivons à Lecce après une petite heure de route et nous stationnons pour les prochaines 24h sur un parking très bien situé, près de la porte de Naples qui donne accès à la cité historique. Nous nous dirigeons en tout premier lieu vers la Plazza Duomo. En chemin nous faisons une halte dans l’église Santa Maria della Porta avec son toit en dôme. Arrivés sur la Plazza Duomo, nous sommes ébahis par sa beauté vertigineuse. Comme la place Saint Marc de Venise, elle est entourée de monuments dont l’architecture est restée authentique. Nous retrouvons l’ambiance festive des musiciens de rues qui animent cette place. Le guitariste est à peu près dans le même état que Sid Vicious lors des plus beaux concerts des Sex Pistols ce qui donne un atout supplémentaire au spectacle.

Nous prenons rapidement des billets pour visiter différents monuments de cette ville. L’écriteau Green Pass n’est pas très engageant. Nous sortons nos téléphones pour montrer nos pass expirés et prenons les devants, tentant d’expliquer que notre green pass est français et qu’on ne nous demande que 2 doses (ça peut marcher non?) mais l’hôtesse nous stoppe rapidement en nous disant que le green pass n’est pas exigé pour les visites en extérieur. On se rendra compte par la suite que les visites sont toutes en intérieur mais on n’ira pas réclamer.

Ravis de pouvoir faire des visites, nous commençons par l’Antico Seminario et le Museo Diocesano. Merlin fait des vœux devant à peu près chaque tableau. Les caméras détectrices de mouvements enclenchent une annonce incompréhensible que nous snobons. A chaque angelot taillé dans la pierre, les enfants croient reconnaitre Romus et Remulus. Nous avons commencé à préparer nos futurs visites ( c’est qu’on deviendrait presque organisés!) et avons fait des recherches sur l’histoire de la fondation de Rome. Les enfants ont bien retenu l’histoire mais ont oublié que là on était à Lecce.

La cathédrale Santa Maria Assunta n’est pas accessible ce soir, une messe est en cours. Nos billets sont valables 15 jours, on aura le temps d’y revenir! Nous partons donc déambuler dans les jolies rues de Lecce en ce début de soirée. Les éclairages nocturnes parent cette ville d’une façon féérique. Nous arrivons à la basilique Santa Croce qui elle aussi n’est pas accessible pour les mêmes raisons.

Fin de soirée au camion, sur notre parking.

Samedi 2 avril

Le soleil est là ce matin pour nous accompagner dans la suite de notre visite. Nous commençons par retourner à la basilique Santa Croce et pouvons cette fois-ci y accéder. Au passage, nous redécouvrons les lieux parcourus la veille mais de jour! Le plafond de cette basilique est en bois sculpté, c’est magnifique.

Nous nous rendons ensuite à l’église Di Santa Chiara en passant admirer amphithéâtre romain au cœur de la ville. Celui-ci est surprenant car il se trouve en dessous du niveau de la rue. L’église Santa Chiara possède également un très joli plafond en bois.

Dernier monument de notre escapade : l’église Di San Matteo. Encore un plafond en bois et une magnifique pièce souterraine avec un carrelage d’époque et une multitude de colonnes. Il y a encore un autre niveau en-dessous qui n’est pas accessible mais il n’échappera pas aux enfants que l’on peut y voir des os….

Nous retrouvons notre frigo sur roue pour préparer le pique-nique que nous irons prendre dans le parc attenant au parking où nous avons passé la nuit. Évidemment, sans aucune originalité, sans surprise, et pour le plus grand bonheur des enfants, ce parc est équipé d’une aire de jeux. Oui, au retour en France, nous nous lançons dans l’écriture d’un routard des aires de jeux européennes. C’est l’occasion pour les enfants de progresser en italien grâce à un jeune garçon qui a très envie de jouer avec eux malgré une incompréhension totale ! Et nous, en vrais parents indignes, on ne quitte pas nos portables des yeux. On prépare la suite du voyage : Google maps, Park4night, Polarsteps, recherche « incontournables Italie »…

Il est 16h passé quand nous quittons ce bel emplacement de centre-ville. Nous y avons passé seulement 24h, mais elles ont été très concentrées. Nous sommes ravis de l’ordre de visite des villages, Lecce est le clou du spectacle !

Du talon de la botte, direction les orteils !

En soirée nous nous posons sur la côte, dans le golfe de Tarente.

Dimanche 3 avril

Une matinée ensoleillée permet de profiter d’un joli parc à côté duquel nous avons dormi. Les enfants sont heureux d’y faire du vélo et de pouvoir taper dans la balle. De notre côté, nous en profitons pour réserver un airbnb pour plusieurs raisons : les enfants sont demandeurs d’un peu d’espace, on a très envie d’une bonne douche, le coworking repéré initialement se trouve dans une très grosse ville, trop grosse pour nous… C’est donc à Campora San Giovanni (sur le coup de pied) que nous passerons les 3 prochains jours…

4 commentaires sur « Papouilles aux Pouilles ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :