Transition bénéfique

Le programme des jours à venir : rendre visite aux amis et à la famille. On se dit que sans cela, on aurait tracé jusqu’à Thouars mais on se réjouit de passer du temps avec eux. Il nous reste encore 14 jours avant notre retour à Thouars.

Vendredi 20 mai : ça gaz!

Dès notre passage à la frontière, nous cherchons un magasin de bricolage où acheter une bouteille de gaz française. C’est au Weldom de Menton que nous trouvons notre bonheur. On en profite pour passer acheter deux denrées rares qui nous manquent, une bonne baguette française et de la bière digne de ce nom! L’entrée dans ces magasins est un peu perturbante, nous cherchons nos mots, sommes surpris d’entendre les personnes autour de nous parler français. Les enfants, quant à eux, ne cessent de s’exclamer « une plaque française! » et de lire les panneaux publicitaires.

C’est ensuite à Sainte- Agnès, joli petit village de montagne que nous nous stationnons pour passer notre première nuit en France. On sort l’apéro pour se poser face à la vue sur la vallée. Aussitôt le ciel se voile et laisse place à du brouillard.

Samedi 21 mai

Cette première nuit en France a été un peu mouvementée. Le lit des enfants, situé en hauteur, est équipé d’un filet de protection en cas de chute. Nous ne l’avons pas mis du voyage, facilitant ainsi les va et vient des enfants et évitant de les « parquer ». Mais cette nuit, pour la première fois, nous avons entendu un gros boum ! Merlin est tombé mais cela l’a à peine réveillé. Nous avons donc tenté de le réveiller pour savoir comment il allait et lui donner des granules d’arnica. Mais il n’ouvrait pas la bouche et ne nous répondait pas. Jusqu’au moment où il s’est fâché après nous pour nous dire « mais vous faites quoi ? Laissez-moi dormir ! » Une douleur au pied nous fera une frayeur mais rien de cassé, juste la peau râpée à vif.

Dans la matinée, nous nous baladons dans la montagne autour de Sainte Agnès. Puis nous reprenons la route jusqu’au lac de Saint Cassien pour nous rafraîchir de cette chaude journée ! En fin d’après-midi, nous arrivons chez Marlyse, Ilda et Greg où nous passerons quelques jours.

Nous sommes accueillis comme des rois. Ils commencent par nous faire visiter « nos chambres » alors que nous imaginions dormir dans Ptit Gris. Puis nous nous retrouvons autour d’un apéro puis d’un repas bien plus élaboré que ce que nous pouvons faire dans Ptit Gris . Les enfants accaparent Ilda, rencontrent et Marty, les tortues et observent les choupissons à la nuit tombée ! Nous, on en profite pour rattraper le temps, 2 ans qu’on s’était vus ! La soirée dure jusque tard même si les moustiques tigres ne nous lâchent pas trop. Il fait bon, on est dans le sud, on profite !

Dimanche 22 mai

Après un petit déjeuner gargantuesque, nous partons sillonner les rues de Cuers. La chaleur est au rendez-vous et donne un petit goût de vacances. Après un petit tour par le parc de jeux, nous nous retrouvons au boulodrome, lieu incontournable de cette région. Les enfants se découvrent des talents de boulistes, bien conseillés par Ilda qui maîtrise depuis son plus jeune âge! La partie stoppe quand Merlin fait tomber pour la 10ème fois les grosses boules en métal à quelques centimètres de ses petits pieds. On n’a pas eu d’accidents pendant tout le voyage, ce n’est pas pour que ça arrive maintenant!

Nous sommes à l’heure espagnole, nous déjeunons en milieu d’après-midi puis profitons du reste de la journée pour farnienter. Marlyse ressort les vieux album photos d’il y a plus de 20 ans et c’est parti pour les souvenirs nostalgiques! Ce soir Lucie et elle ont le sentiment d’être redevenues des ados!

Lundi mardi 23 24 mai : Bon anniversaire Claire !

Tout le monde au travail ! Alors que Marlyse quitte le foyer pour un travail en présentiel, Greg et Thomas restent à la maison pour télé-travailler. La concentration est difficile… Roland Garros a débuté. Les enfants ont retrouvé leur maitresse. La concentration est difficile… Les moustiques attaquent de toutes parts, Lucie doit faire l’école avec une raquette à la main! Efficace cette raquette électrique pour se débarrasser de ces coriaces ennemis!

Les occupations pendant les récrés ne manquent pas : nourrissage des tortues, explorations du jardin pour observer les insectes grâce au kit d’Ilda, petite séance de puntching ball…

Mercredi 25 mai : Joyeux anniversaire Aline !

Dernière matinée de travail-école avant de quitter nos hôtes. Nous avons le plaisir de recroiser Ilda qui rentre de sa courte semaine en internat. A peine ses valises posées, elle est à nouveau happée par Rose et Merlin. Après une dernière belle attaque souvenir des moustiques de Cuers et quelques coups de raquette pour évacuer les plus intrusifs dans Ptit Gris, nous saluons Marlyse, Greg et Ilda avec émotion. Un immense merci pour votre accueil, on trouve toujours que les moments sont trop courts et trop rares! Hâte de vous revoir!

Après quelques courses et l’achat d’une raquette tueuse de moustiques (on doit passer à Istres et il paraît que c’est pire là bas!), nous prenons la direction d’Aureille, au cœur des Alpilles, où nous attendent Edwige, Lolo, Charlie, Morgan et Luzia. Quand nous descendons du camion, nous remarquons qu’ici, pas de moustique mais du mistral. Edwige et Lolo nous expliquent que quand le mistral se lève, ils en ont pour au moins 4 jours. Nous passons la soirée à prendre des nouvelles les uns des autres et visitons leur future maison qui est presque terminée. Les enfants (et les grands) sont ravis de rencontrer Twix, le nouveau venu dans la famille. Ce soir, nous dormirons à quelques mètres de chez eux.

Jeudi 26 mai

Après une belle grasse mat’, nous quittons Aureille pour aller à Istres. Nous avons du mal à planifier des activités, chercher des sorties ou lieux à découvrir. Depuis l’entrée en France, cette soif de découverte nous a quittés et nous préférons profiter des moments à revoir nos amis et famille plutôt que de se prévoir des visites… Lucie a tout de même repéré un parc gratuit où se trouve des reconstitutions de dinosaures à taille réelle avec les explications pour chacun. Les enfants s’intéressent de plus en plus à ces « petites » bêtes, c’est pourquoi on pense leur faire plaisir. Arrivés sur les lieux, les enfants sont davantage attirés par la grande aire de jeux qui jouxtent ce parc. Ils sont pourtant rapidement happés par ces rencontres intemporelles : le lieu se trouve sur une colline où ils peuvent crapahuter et découvrir les différentes espèces de dino. En taille réelle, c’est assez impressionnant… Heureusement, aucun d’entre-eux ne bouge. Nous rencontrons cette trentaine de bêtes immenses avant de passer par l’incontournable aire de jeux. On y retrouve la joie de la langue. Les enfants qui jouent sur le bateau de l’aire de jeux ne sont pas décidés à accueillir les nôtres. C’est sûrement arrivé dans d’autres pays, l’avantage, c’est qu’on ne s’en rendait pas compte 😉

Après un pique-nique au bord du lac, nous nous reprochons à nouveau de Thouars… A chaque fois que l’on démarre le camion désormais, c’est une pensée qui nous traverse l’esprit.

Pour oublier, nous repérons des spots au bord de l’eau. la baignade étant un soin très efficace avec cette chaleur. Finalement ce soir là, le palliatif sera bien liquide, mais on ne s’y baigne pas ! Quelques locaux ayant décidés de profiter des 2-3 spots que nous avons remarqué, nous filons vers un domaine viticole qui accueille les voyageurs « gratuitement ».

A l’arrivée, nous ne sommes pas seuls ! 3 autres camping-car sont déjà là, que des jeunes !
En plus y a 2 enfants (5 et 11 ans) !
En plus y a une dégustation à 19h !

Nous rencontrons donc nos voisins lors de cette dégustation. Le vin est plutôt bon, Alicia, la jeune fille qui nous le présente est plutôt douée. Le panel est complet : 1 pétillant, 2 rosés, 1 blanc, et une dizaine de rouge ! Impossible de tout goûter… Nous nous laissons porter par les conseils d’Alicia et par les quelques goûts que nous avons.

Chacun repart avec ses bouteilles et on se retrouve tous devant Ptit Gris pour transformer la dégustation et apéritif ! Même Alicia ne résistera pas à l’appel de cette convivialité pas si courante parmi les camping-caristes qui viennent déguster les vins 😉

Nous passons la soirée avec Ombeline et Stéphane, Lison et Éline, Alicia, pendant que Rose et Merlin jouent dehors et dedans avec Tinael et Anahé

Vendredi 27 mai : ça pique ! | Bon anniversaire Fanny !

Forcément, après une soirée comme ça, le réveil est difficile ! Malgré un soleil puissant qui frappe la carrosserie de Ptit Gris, nous ouvrons les yeux à 10h, un « peu dans les vases » comme dirait Rose ! La fin de matinée est consacrée à la visite des 3 types d’habitations mobiles : 1 camping-car pour Ombeline et Stéphane, un van pour Lison et Éline, et Ptit Gris pour nous. On laisse partir les premiers voyageurs comme si nous avions passé nos vacances d’été ensemble. C’est peut-être l’émotion de la fin du voyage qui amplifie notre sensibilité ou simplement une belle rencontre. Après des travaux de construction d’un abri pour hérissons, nous continuons tranquillement notre route en direction de Verdun sur Garonne.

C’est en lisière de forêt que nous trouvons notre bonheur pour la nuit. Les enfants sont heureux de ressortir leur panoplie d’explorateurs pour observer les petites bêtes de la forêt.

Samedi 28 mai

Nous apprécions notre balade matinale en forêt à observer les traces d’animaux laissées sur le sol, une fourmilière grandiose et attraper des papillons et scarabées. Ce calme nous ressource et l’ambiance urbaine ne nous manque pas. La propreté de ce sous-bois nous réjouit.

De retour au camion, un habitant s’arrête nous conseiller un spot un peu plus loin où nous irons pour déjeuner. Pendant que les filles prennent un temps calme dans le camion, Merlin et Thomas partent crapahuter. La rencontre avec un serpent anime la fin de cette balade : Merlin est très pressé de rentrer au camion pour raconter tout ça aux filles.

Après ces émotions, nous roulons en direction de Roquecourbe, notre dernière étape avant Verdun sur Garonne. Un coin de nature nous tend les bras, un champs en pleine campagne, dans une vallée entourée de collines et de forêts. A force d’être des voyageurs on devient des gitans : atelier fabrication de balais en paille pour les enfants et sculpture sur bois.

Nous nous endormons dans ce lieu paisible… pour être réveillés à 1h30 par des bruits inquiétants. Branle-bas de combat dans le camion pendant que les enfants dorment. On s’arme de notre frontale et de la bombe à poivre jamais sortie du voyage, on ouvre le plus silencieusement possible les volets pour surprendre l’ennemi. Rien à l’horizon.

On a beaucoup de mal à se rendormir par la suite, scrutant le moindre bruit à l’extérieur. On découvrira le lendemain grâce à des traces sur le pare brise qu’il s’agissait d’une bête féroce, un félin, un chat, voir même peut-être un chaton vu la taille des traces de coussinets.

Dimanche 29 mai : Bonne fête maman!

Les enfants trépignent d’offrir leurs cadeaux à leur maman d’amour. Ils ont prévu de cueillir des fleurs et de lui offrir avec les cartes préparés en secret sur leurs temps libres. On profite de ce dernier petit déjeuner agréable sur ce spot sauvage et avec cette circonstance festive.

Vers 12h30 nous sommes chaleureusement accueillis pour notre dernière escale chez Marcy, Jean-Claude, Laura et Nicolas. Cette journée est occupée aux partages des expériences avec ces adeptes de l’aventure et du voyage. Nous prenons beaucoup de plaisir à nous remémorer certaines étapes croustillantes de nos pérégrinations.

Lundi 30 mai : Chacun son emploi du temps

Pour cette dernière semaine d' »école en voyage », les enfants et Lucie investissent la terrasse. L’ambiance n’est pas très studieuse entre les moutons, les poules, le lapin, le chat et la tente, véritable cabane de jeux!

Nicolas est déjà au travail depuis 2 bonnes heures quand l’école débute. Laura, elle, est arrivée au collège. Dans la maison, le coworking s’organise dans les différentes pièces : Marcy, Jean-Claude et Thomas enchainent visio et autres call. Grâce au télétravail la pause déjeuner se fait tous ensemble sur cette terrasse agréable.

En soirée Thomas retrouve le plaisir de courir accompagné, même si c’est d’un vttiste.

Mardi 31 mai : Bravo Capitaine Jean l’oncle!

Après une dure matinée d’école (1h30), les enfants, avec l’accord de la maîtresse, profitent d’une journée relax : jeux dans la tente, jeu d’arrosage, déballage du camion…

Jean-Claude s’est absenté ce matin pour passer son code de permis bateau. Il l’a obtenu avec succès, nous accueillons donc capitaine Jean l’oncle avec respect.

En fin d’après-midi nous préparons le départ. Départ en douceur, une discussion en amenant une autre, et Rose et Merlin ayant toujours un dernier truc à montrer ou à dire.

Vers 19h nous tournons la clé de contact et réglons notre GPS sur Thouars.

Mercredi 1er juin : ….

Un avis sur « Transition bénéfique »

  1. Très sympa de vous accueillir et de partager ces moments ensemble. Les aventures continuent pour vous sous une autre forme.
    Captain Jean l’Oncle

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :